Une semaine avant notre départ pour l'Alaska, nous avons passé en revue tout le travail accompli cette année, le personnel a été briefé et les avions ont été préparés. Nous sommes partis après la commémoration de Yom Hazikaron et la célébration de Yom Haatzmaout. En raison de la situation régionale, il a été décidé de modifier les grandes lignes de l'exercice et nous nous sommes préparés en une semaine.

Il nous a fallu un an pour transférer tous les avions d'Israël en Alaska. Nous avons bénéficié de la disponibilité des avions et du personnel, ce qui nous a permis de nous préparer à des activités parallèles aux deux extrémités du globe, en Israël et en Alaska.

La route en l'Alaska était blanche et couverte de neige, remplie de forêts glacées et de lacs canadiens gelés. Les équipages sont sortis dans le froid glacial. C'était l'un des derniers vols d’un des membres de l'équipage, mettant fin à ses 37 années de service. Il a atterri en Alaska et a pris sa retraite au sommet de sa carrière. Nous avons commencé à bien connaître la région. En Israël, nous connaissons l'espace aérien et sommes capables de travailler presque automatiquement, en Alaska chaque mouvement est calculé et réfléchi.

Normalement, l'avitaillement d’un avion n'est pas un événement remarquable, mais voir une ligne de gaz israélienne alimenter un avion américain est un symbole de nos liens très étroits. Entre les vols, nous avons rencontré les soldats américains et les équipages aériens et nos réunions informelles ont révélé à quel point nous étions proches et combien nous avions en commun. Nous avons appris de nouvelles choses de chaque vol.

Pendant ce temps, il y avait un escadron en Israël en charge de l'activité opérationnelle. J'étais en Alaska, alors que la situation en Israël était très instable, l'escadron en Israël était très occupé et je me demandais si je devrais être ici mais immédiatement après, je me suis dit que nos soldats en Israël sont professionnels et compétents et je leur fais entièrement confiance.

En Alaska, le climat change rapidement, nous avons atterri dans la neige et après deux semaines tout a commencé à devenir vert. Après le dernier vol, tout le monde était sains et saufs, nous avons accompli toutes nos missions avec précision et professionnalisme.

 

Ce sentiment a été renforcé par les réactions de nos homologues américains, les compliments et l'appréciation du directeur de l'exercice et des membres d'équipage des autres escadrons.

Nous avons passé deux excellentes semaines en Alaska, nous avons réussi toutes nos missions et nous avons dépassé nos attentes. Nous avons permis à l'Armée de l’Air israélienne de faire de nouvelles choses qui n'ont pas encore été réalisées. Ce partenariat a un grand potentiel et nous continuerons à l’entretenir.