Le Bataillon Caracal (hébreu : קרקל, litt. caracal ou lynx du désert) est le 33ème bataillon d’infanterie de Tsahal. Il comprend dans ses rangs à la fois des soldates et des soldats combattants, et est placé sous la responsabilité du Commandement de la Région Sud. Le nom du bataillon vient du chat du désert, caracal, qui est très présent dans la région Arava d’Israël dans laquelle le bataillon opère. Les soldats du bataillon portent un béret vert clair et des bottes d’infanterie rouges.

En 2010, le bataillon a créé son propre badge, inspiré du badge de la Brigade Sagi, sur lequel apparaît un chat caracal, une faucille et une épée symbolisant la connection historique entre Caracal et la Brigade d’Arava.

Le bataillon a été créé afin d’intégrer les femmes au sein des forces de combat de Tsahal et compte aujourd’hui environ un tiers d’hommes contre deux tiers de femmes dans ses rangs. La plupart des soldats qui rejoignent ce bataillon sont des membres du programme “Garin”. Il s’agit d’un programme qui combine le service militaire à la création de nouvelles communautés agricoles. L’objectif de ce programme est d’approvisionner les soldats en ressources militaires, suffisantes pour fonder de nouveaux kibboutz et de nouvelles communautés.

La première Compagnie Caracal a été créée par des membres masculins du Garin, en association avec des femmes du Garin qui se sont portées volontaires pour servir en tant que combattantes et qui ont dû suivre un programme spécial de préparation. La compagnie a commencé ses entraînements au cours de l’hiver 2000, puis d’autres compagnies Caracal ont été créées par les membres du Garin. En février 2004, les compagnies ont fusionné pour enfin créer le Bataillon Caracal.

Ce bataillon combattant mixte se bat aux côtés des bataillons des Lions de la Vallée du Jourdain, du Lionceau de la Vallée et Bardelas pour former les Forces de Défense des Frontières.