La Branche Technologique et Logistique (hébreu : אגף טכנולוגיה ולוגיסטיקה, ‘Agaf Technologia véLogistika’) est chargée de couvrir le domaine des problématiques logistiques et technologiques dans l’ensemble de Tsahal, aussi bien pendant des missions ponctuelles qu’au jour le jour, afin de subvenir aux besoins des soldats. Le travail de cette branche comprend une grande variété de domaines : recherche, planification, amélioration, entretien et réhabilitation du matériel, gestion des stocks informatisée, soins médicaux, services de construction, transports… Cette branche comprend trois corps : le Corps Médical, le Corps Logistique et le Corps d’Armement.

Le Corps Médical

Les fondations du Corps Médical (hébreu : חיל הרפואה, ‘Hel HaRefoua’) ont été posées en 1947 au sein de la Haganah, alors qu’il ne s’agissait encore que d’un « service médical ». Lorsque la Guerre d’Indépendance éclata, le Corps Médical devait s’adapter à la jeune armée, et sur la recommandation du Docteur Haïm Sheba (un médecin haut placé dans la Haganah dont l’hôpital de Tel Hashomer porte le nom), une unité médicale militaire distincte de celle de la sphère civile fut créée. Le Docteur Sheba fut nommé chef de la nouvelle unité.

Contrairement aux autres corps de Tsahal, le Corps Médical est toujours dirigé par un médecin aguerri possédant une vaste expérience pratique dans des hôpitaux israéliens et du reste du monde.

Le Corps Médical est responsable de la formation de tous les membres du personnel médical de Tsahal, allant de l’infirmier militaire de compagnie, aux officiers médicaux à l’échelle du bataillon, de la brigade et de la division.

Implications dans des missions humanitaires

Le Corps Médical qui opère lors des missions humanitaires de Tsahal existe depuis 1949. Il a par exemple joué un rôle majeur dans l’accueil de 40 000 nouveaux immigrants ramenés du Yémen au cours de l’Opération « Tapis Volant ». Plus de 200 médecins avaient alors été mobilisés pour la mission.

Le 12 janvier 2010, un séisme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter a ravagé l’île d’Haïti. Une délégation spéciale de Tsahal mobilisée par le Corps Médical fut envoyée et établit un hôpital de campagne qui permit de soigner 1 200 personnes parmi les survivants. Des opérations chirurgicales et des traitements orthopédiques furent effectués et des bébés furent mis au monde.