Le Commandement de la Région Centre (hébreu : פיקוד המרכז, ‘Pikoud HaMercaz’) est responsable de la sécurité en Judée-Samarie, de la protection de la frontière orientale d’Israël, de la prévention des attaques terroristes émanant des territoires dont il est responsable, tout en garantissant la sécurité des résidents, des communautés et des axes de circulation. Il doit également assurer le respect de la loi et de l’ordre dans son territoire, et maintenir un haut niveau de préparation au combat suivant divers scenarii.

Le commandant actuel du Commandement de la Région Centre est le général de division Nadav Padan.

Mission

Le Commandement de la Région Centre est en charge d’assurer la sécurité dans une région qui représente environ un tiers du territoire de l’État d’Israël. Cinq divisions, dont une organique et deux de réserve, lui sont subordonnées. La mission des divisions est de faire régner la loi et l’ordre dans leur zone d’action. Chaque division comprend plusieurs brigades qui sont chacune responsables de la sécurité dans une grande ville palestinienne et ses alentours.

Le Commandement de la Région Centre est en charge de nombreuses brigades organiques bien connues, dont les brigades Nahal, Parachutiste et Kfir du Corps d’Infanterie, et la 401ème Brigade du Corps Blindé Mécanisé. Il est également responsable de nombreuses unités spéciales, telles que l’unité ‘Douvdevan’ et l’unité ‘Maglan’.

Lors de la Guerre d’Indépendance, ce commandement régional était responsable de la lutte contre la Jordanie, et il a principalement œuvré à la libération de la route de Jérusalem (permettant de lever le blocus de Jérusalem et de ravitailler la population), à la conquête de Lod, Ramleh et du « Petit Triangle ». Pendant la Guerre des Six Jours, il était responsable de prendre la région de Judée-Samarie à la Jordanie et des forces du commandement (en particulier la Brigade Parachutiste) ont même réussi à conquérir Jérusalem-Est et le Mur Occidental. Depuis la Première Intifada, le Commandement de la Région Centre se focalise principalement sur la lutte antiterroriste et la destruction des infrastructures des groupes terroristes en Judée-Samarie.

Suite au plan de désengagement de Gaza en 2005, la région de Judée-Samarie est la seule région où des forces de Tsahal sont stationnées de façon permanente. Les soldats de Tsahal opèrent sur de vastes territoires dans la zone, afin d’éliminer les infrastructures des groupes terroristes et de protéger les résidents et les citoyens de l’État d’Israël.