En 2017, Tsahal a participé à un grand nombre d’exercices en coopération avec des forces armées du monde entier. L’armée israélienne a partagé des stratégies militaires avec les commandants les plus puissants du monde. Grâce à cela, Tsahal a appris de ses alliés, ce qui a renforcé les liens entre les forces armées.

L'amirale Michelle J. Howard a joué un rôle important dans l'activité internationale de Tsahal cette année. Au mois de janvier, elle a passé une semaine dans des bases de la Marine israélienne et a assisté à de nombreuses conférences sur les stratégies régionales.

Le mois de mars a été un mois chargé pour Tsahal notamment pour l'Armée de l'Air israélienne. Le général Petr Pavel, président de la Commission militaire de l'OTAN, et le général Curtis M. Scaparrotti, commandant du Commandement des forces des États-Unis en Europe, se sont tous deux rendus en Israël.

Les forces spéciales de l’Armée de l’Air et les forces terrestres de Tsahal ont participé à l’exercice Noble Shirley avec la Marine américaine. Les forces armées se sont entraînées à combattre lors de situations de guérilla et de guerres urbaines tout en simulant le transport par hélicoptère au-delà des lignes ennemies.

“Malgré l’intérêt stratégique qu’a l’Armée de l’Air dans la coopération internationale, nous partageons des connaissances afin d’améliorer nos capacités d’entraînement,” a dit le lieutenant Ofir. “La semaine précédant l’exercice, nous avons organisé trois journées d'apprentissage durant lesquelles nous avons échangé des doctrines de combat, examiné comment chacun agit dans différents scénarios.”

En mars, les soldats de la Brigade de Recherche et Sauvetage se sont rendus à Chypre où ils se sont entraînés avec les forces chypriotes afin de recevoir la certification INSARAG (International Search and Rescue Advisory Group) 

En avril, lors de Yom HaShoah, des membres du Commandement des forces des États-Unis en Europe et les soldats de Tsahal ont commémoré ensemble la mémoire des six millions de juifs assassinés durant l’Holocauste.

Plus tard ce même mois, le général de division israélien Yair Golan s’est rendu en Autriche et Allemagne pour renforcer la coopération militaire. Il a rencontré le lieutenant-général allemand Markus Kneip et le général autrichien Othmar Commenda. Lors de cette visite, le général de division Golan a visité une base d’entraînement au combat en zone urbaine où il a regardé un exercice d’infanterie.

En mai, l’Armée de l’Air israélienne a organisé l’exercice Juniper Falcon 2017, un entraînement conjoint entre les forces aériennes américaines et israéliennes dans la base aérienne Ouvda.

Le 9 mai, le chef d’état-major israélien, le lieutenant-général Gadi Eizenkot a remis la médaille de l’appréciation au général Dunford pour sa contribution et pour avoir renforcé les relations entre les États-Unis et Tsahal.

Lors de sa première visite officielle en Israël, l’ambassadeur américain à l’ONU, Nikki Haley, a visité un tunnel terroriste du Hamas avec des représentants de Tsahal.

Quelques jours plus tard, le commandants des forces terrestres israéliennes, le général de division Kobi Barak a rendu visite au chef d’état-major américain, le général Mark Milley et a participé à la cérémonie Full Honors Wreath où il a reçu la légion du Mérite.

Le 22 juin, le chef de l’Armée de Terre israélienne, le général de division Kobi Barak a accueilli le lieutenant-général italien Danilo Errico. Le même jour, le général de division italien Angelo Palmieri a discuté des enjeux technologiques avec la branche de cyberdéfense de Tsahal.

La première semaine de juillet, le général de brigade Nati Cohen, a rencontré 17 attachés militaires pour une réunion sur les activités de Tsahal.

Le 15 juillet, pour la première fois en 15 ans, l’Armée de l’Air israélienne a participé au RIAT Airshow, où 70 pays se sont réunis pour présenter leurs avions.

À la fin du mois de juillet, la Marine américaine et la Marine française ont participé à un exercice conjoint avec la Marine israélienne. L’exercice portait sur les mines navales et le combat contre à la terreur. Après cet exercice, les forces armées ont participé à l’exercice Noble Melinda avec la Marine israélienne.

Au mois de septembre, l’armée américaine a installé un établissement militaire permanent au sein d’une base de l’Armée de l’Air israélienne dans le but de faciliter le déploiement et favoriser la coopération entre les deux armées. "C’est un symbole du lien fort qui existe entre les États-Unis et Israël." - Major général Gronski

Le 19 septembre, la Marine hellénique et la Marine israélienne ont signé un accord en vue d'une coopération plus poussée dans leurs objectifs communs de sécurité et de stratégie.

Alors que le Mexique est frappé par une catastrophe naturelle au mois de septembre, Tsahal a envoyé une délégation d’aide humanitaire pour venir en aide aux civils touchés par cette catastrophe. Le secrétaire aux Affaires étrangères du Mexique, Luis Videgaray Caso, a remercié la délégation israélienne pour tout le travail accompli qui a largement aidé le peuple mexicain.

En octobre, le général de division Aviv Kochavi a rencontré le nouveau directeur général de la Force Multinationale d'Observateurs au Sinaï, Robert S. Beecroft, lors de sa visite en Israël. "Cette visite montre l'engagement d'Israël pour la paix avec l'Egypte, la coordination avec l'armée égyptienne et le maintien de la sécurité de notre frontière commune", a déclaré le général de division Aviv Kochavi.

En octobre, Tsahal a également accueilli la garde nationale chypriote, qui a participé avec Egoz, l'unité de commando d'élite israélienne, à un exercice de deux semaines à travers Israël.

Le chef d'état-major, le Lieutenant-général Gadi Eizenkot, s'est rendu aux États-Unis pour une visite officielle de quatre jours. Au cours de la visite, il a participé à une conférence reunissant les chefs d'état-major. Il a été accueilli par le président des chefs d'état-major interarmées, le général Joseph Dunford.

Aux États-Unis, le chef d'état-major, le Lieutenant-général Gadi Eizenkot, a rencontré des responsables de la défense américains et de nombreux chefs d'état-major et a discuté des défis sécuritaires communs, des développements militaires au Moyen-Orient et des coopérations militaires.



Le chef d’état-major de la Marine hellénique VADM Nikolas Tsounis, a rendu visite à la Marine israélienne, réaffirmant la coopération entre Israël et la Grèce.

L'exercice naval conjoint "Rising Star", a été mené avec la Marine israélienne et la Marine italienne. Il a mis l'accent sur l'identification des sous-marins ennemis et le sauvetage des combattants sous-marins.

L’Armée de l’Air israélienne a battu son propre record en novembre en accueillant le plus grand exercice d'aviation internationale d'Israël à ce jour. L'exercice de Blue Flag, qui comptait les forces aériennes de sept pays différents, a été le plus grand exercice d'aviation internationale d'Israël à ce jour. Pendant deux semaines, l'Allemagne, les États-Unis, l'Inde, la France, l'Italie, la Grèce et la Pologne, ainsi que l'Armée de l’Air israélienne, ont simulé des scénarios de combat aériens intenses dans des conditions réalistes.

Les réunions internationales se sont poursuivies au mois de novembre. Le chef d'état-major de l'armée britannique, Sir Stuart Peach  a rencontré le chef d'état-major, le Lieutenant-général Gadi Eizenkot. Les deux ont discuté des menaces communes et de la coopération future entre les deux armées.

Fin novembre, le chef de la section de la presse internationale et des réseaux sociaux, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, a rencontré les personnalités les plus influentes de l'Uruguay, y compris l'ancien président Luis Alberto Lacalle. Ils ont discuté de la façon dont Tsahal s'entraîne pour combattre les tunnels terroristes et la guerre souterraine du Hamas et du Hezbollah.

L'ambassadeur américain en Israël, David M. Friedman, a rendu visite à l’Armée de l’Air israélienne pour découvrir le nouvel avion de combat F-35 d'Israël à la base aérienne de Nevatim.

Participer à des exercices conjoints et à des conférences est important pour l’armée israélienne. Maintenir des relations avec ses alliés internationaux est primordial. Nous apprenons sans cesse de nos alliés. Ils ont des perspectives différentes et ont beaucoup d’expérience. C’est un avantage incroyable pour nous tous.



Plus d'articles sur le même sujet :