Le Corps du Génie Militaire (anglais : Combat Engineering Corps ; hébreu : חיל ההנדסה הקרבית, ‘Hel HaHandassa HaKravit’ ou ‘Handassa Kravit’), a été fondé en 1947 dans les premiers jours de la Guerre d’Indépendance. Les soldats de ce corps portent un béret gris.

Les missions du Corps du Génie Militaire :

  • Le sabotage, la pose et le démantèlement de champs de mines : ces opérations visent à rendre le terrain praticable pour les troupes, que ce soit par le biais d’opérations de déminage ou d’altération de l’aspect du terrain (destruction de rochers, bâtiments, etc.).
  • Le sabotage de cibles ennemies.
  • Le pontage : le corps construit des ponts afin de franchir des cours d’eau.
  • Les fortifications : le corps construit différentes protections et bâtit des fortifications légères et lourdes.
  • La mise en œuvre d’une réponse en cas d’attaque nucléaire, bactériologique ou chimique (NBC).

Les bataillons du Corps du Génie Militaire :

  • Yahalom : il s’agit de l’unité d’élite du Corps du Génie Militaire. Elle mène des missions dangereuses de grande ampleur, comme la détection et la destruction de tunnels ennemis et de caches d’armes.
  • Asaf : ce bataillon est le plus ancien de ce corps. Il a été créé en 1947, au tout début de la Guerre d’Indépendance et a depuis pris part à toutes les guerres d’Israël.
  • Lahav : il a été créé pour renforcer le Corps du Génie Militaire dans ses opérations au Liban.
  • Machats : depuis sa création après la Guerre de Kippour, ce bataillon a pris part à toutes les guerres d'Israël et à diverses opérations militaires.