Au cours des dernières semaines, de violentes émeutes ont eu lieu le long de la bande de Gaza. Les émeutiers ont brûlé des pneus, jeté des engins explosifs, ont fait voler des cerfs-volants enflammés et ont tenté d’endommager la clôture de sécurité dans le but de s’infiltrer en Israël.

Hier, vendredi 4 mai 2018, les émeutes se sont intensifiées et les émeutiers palestiniens ont vandalisé et incendié les canalisations qui transportent le carburant et le gaz, ainsi que plusieurs passages où l'aide humanitaire de l'État d'Israël et de la communauté internationale passe dans la bande de Gaza dans le but d'améliorer le bien-être des gazaouis. Les émeutiers ont incendié des bureaux, des bâtiments et des réservoirs d'essence et ont endommagé des clôtures et des portes.

Des dizaines de camions transportant des marchandises passent dans la bande de Gaza chaque semaine depuis des années et transfère également du carburant dans la bande de Gaza pour l'usage de ses résidents. Le Hamas agit ainsi contre les intérêts des habitants de Gaza et aggrave leur situation à ses propres fins.

Lors des agissements de l'organisation terroriste du Hamas, on peut voir des émeutiers simulant des blessures ainsi que des femmes et des enfants exploités. Tout cela pour dissimuler les activités terroristes du Hamas :  lancement d'engins explosifs, de grenades, tentatives d'infiltration en territoire israélien et incendie de champs en Israël.

 

L’organisation terroriste Hamas tente d'entraver les actions défensives de Tsahal tout en déformant la réalité pour influencer l'opinion publique internationale. Les actions du Hamas mettent en danger non seulement les civils israéliens, mais aussi les habitants de Gaza.

Tsahal continuera à remplir sa mission : protéger et défendre l'État d'Israël, sa souveraineté et ses citoyens le temps qu’il faudra.