Le 5 juillet 2016, la Marine israélienne a testé un missile antinavire durant un exercice. Le missile antinavire Harpoon a visé un navire israélien “Atzamaout” (en français : indépendant), un patrouilleur Sa'ar IV qui n’est plus utilisé par l’armée.

Ce missile permet de frapper des cibles avec précision. Il dispose de son propre radar qui identifie sa cible en plein vol avant de la détruire. Il dispose de la technologie la plus avancée de l’arsenal de la Marine et assure un haut niveau de précision.

Le test faisait partie d’un exercice de deux semaines dans la mer Méditerranée. Lors de cet entraînement, deux missiles antinavires dont la portée dépasse les 100 km, ont coulé un navire qui se trouvait à 120 km de distance.

L’entraînement impliquait plusieurs étapes : localiser l’ennemi, préparer le tir, confirmer la cible et tirer. Cette méthode utilisée par la Marine israélienne est la plus efficace pour détruire un navire ennemi. Cette nouvelle technologie est cruciale pour détruire les cibles statiques ou en mouvement.