La guerre en Syrie a éclaté en mars 2011 et a rapidement basculé dans une crise humanitaire. En février 2013, un Syrien blessé est venu à la frontière israélienne pour la première fois afin de chercher de l'aide. Il a tout de suite été pris en charge et soigné par Tsahal. Depuis ce jour, de nombreux Syriens sont venus demander de l’aide à la frontière et ont été reçus en Israël pour recevoir des soins médicaux. Au vu de la situation, Tsahal a décidé de créer un hôpital de campagne à la frontière syrienne pour assurer une aide médicale efficace sur place. Ces évènements ont marqué le début de ce qui allait bientôt devenir l’Opération Bon Voisin, une mission humanitaire officielle.

Le début de l’Opération Bon Voisin

En juillet 2013, la 210ème Division de Tsahal a été créée pour sécuriser les frontières nord d'Israël et se préparer à toute escalade de violence dans la région. Etant donné l’ampleur de la crise en Syrie, l'armée israélienne a décidé d’agir. Ainsi, la 210ème Division de Tsahal a lancé l'Opération Bon Voisin en juin 2016.

L’Opération Bon Voisin est une mission humanitaire visant à aider les Syriens, voisins d'Israël, en aidant les civils sans aucune implication dans le conflit armé.

Israël et la Syrie n'entretiennent pas de relations diplomatiques. La seule obligation de Tsahal envers les Syriens est une obligation morale. "Nous ne devons pas oublier que cette opération est une position morale prise par l'Etat d'Israël vis à vis de la situation des Syriens de l'autre côté de la frontière" a déclaré le lieutenant-colonel A, commandant de l'Opération Bon Voisin. Les besoins les plus cruciaux des Syriens ont été identifiés dans le but de combler leur manque du mieux possible.

En 2017, l'Opération Bon Voisin a fait des progrès remarquables en fournissant aux Syriens les produits vitaux dont ils ont besoin dans le but d’apporter une aide physique et psychologique aux Syriens.

L’aide médicale

Durant l'Opération Bon Voisin, Tsahal a participé à la création de deux centres médicaux dans la région et de l'hôpital de campagne Mazor Ladach (offert par l'organisation américaine Frontier Alliance International) dans un poste de Tsahal au sud du Golan.

En 2017, Tsahal a fourni 2 637 paquets de fournitures médicales a ses voisins syriens. Plus de 685 enfants ont reçu des soins médicaux de Tsahal en 2017 dans le cadre de l’Opération Bon Voisin.


"Une mère syrienne qui vient avec ses enfants en Israël ressort de la clinique avec des enfants en meilleure santé et reçoit une trousse d'aide d'Israël qui comprend de la nourriture, des produits hygiéniques et des médicaments. Lors d’une journée à la clinique les enfants passent du temps dans la salle de jeu et reçoivent un repas chaud. Les Syriens comprennent bien que l'Etat d'Israël fait beaucoup pour eux." a déclaré le lieutenant-colonel A.

 

L’aide humanitaire

En plus de l'assistance médicale, l'Opération Bon Voisin a fourni en 2017 une aide humanitaire supplémentaire dont 694 tonnes de nourriture, 14 138 boîtes de lait maternisé, 6 351 couches, 174 tonnes de vêtements et 12 329 produits hygiéniques.

Les infrastructures

Les infrastructures électriques ont été endommagées par la guerre en Syrie. Les Syriens n’ont donc pas accés a l’électricité et n’ont d’autre choix que d’utiliser des générateurs.
En 2017, Tsahal a fournit 13 générateurs électriques ainsi que 542 797 litres de carburant pour que les Syriens puissent cuisiner et chauffer leurs maisons. La guerre en Syrie a également endommagé de nombreux bâtiments, maisons et centres d'éducation. En réponse, l'opération Bon Voisin a fourni à la Syrie des structures mobiles pour remplacer les biens endommagés.

L'armée israélienne est heureuse d'avoir mis en place l’Opération Bon Voisin cette année et espère en faire encore plus l’année à venir pour les Syriens.



Plus d'articles sur le même sujet :