En mai 1948, l’Armée de Défense d’Israël est officiellement devenue l’organisation militaire d’Israël, après avoir été précédée par un composition de plusieurs branches militaires indépendantes. Commandée par Yaakov Dori, le premier chef d’état-major, l’Armée de Défense d’Israël est devenue le défenseur officiel de l’État d’Israël et de ses citoyens.

Depuis sa création, l’Armée de Défense d’Israël -Tsahal- a combattu au cours de 7 guerres, a envoyé des délégations humanitaires dans 25 pays, a fourni un effort considérable pour venir en aide à la population syrienne et a mis au point des innovations technologiques révolutionnaires.

La Brigade Givati participant à une parade. De droite à gauche : le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Yaakov Dori; Ben-Gourion; le général de division Yigaël Yadin et le général de division Yigal Allon - 1948

Photographe : Fred Chesnick, archives du ministère de la Défense 

Guerres de Tsahal
La Guerre d'Indépendance

L'Armée de Défense d’Israël a été créée à une époque où tout le pays était en guerre pour sa survie même. Tsahal a puisé ses forces et ses armes dans les diverses organisations paramilitaires juives qui étaient actives avant la fondation de l'État d’Israël et a commencé comme une armée mal équipée. À la fin de la guerre d'indépendance de 1948, Tsahal a vaincu cinq armées arabes envahissantes et est devenu ce qu'il est aujourd'hui.

La Guerre des Six Jours

En 1967, la Syrie, l'Egypte et la Jordanie, qui ont signé un accord de défense mutuelle, se préparaient à envahir Israël. Après la fermeture du détroit de Tiran, considéré comme un acte de guerre, l'Armée de l'Air israélienne a effectué des frappes aériennes surprises contre les aérodromes égyptiens le 5 juin, marquant ainsi le début de la guerre des Six Jours.

La Guerre de Kippour

En 1973, une coalition des États arabes, menée par l’Égypte et la Syrie a attaqué Israël, déclenchant ainsi la guerre de Kippour. Pensant que Tsahal ne pourrait pas se défendre le jour le plus saint du calendrier juif, les États arabes ont coordonné une attaque surprise le samedi 6 octobre 1973, qui était le jour de Yom Kippour. Cette guerre s’est terminée 18 jours plus tard, le 24 octobre 1973 lorsqu’un cessez-le-feu a été déclaré. Ce fut la troisième fois que Tsahal a eu à défendre l’existence de l’État d’Israël en l’espace de 30 ans.

La Première guerre du Liban

Le 6 juin 1982, Israël a déclenché la première guerre du Liban après qu’une cellule terroriste ait tenté d’assassiner l’ambassadeur d’Israël au Royaume-Uni. L'objectif de la guerre était de mettre les communautés du nord d'Israël hors de portée des terroristes dans le sud du Liban en repoussant ces derniers à 38 km au nord. La guerre a duré plus de trois mois jusqu'à ce que les forces israéliennes atteignent Beyrouth. La fin de la guerre a été marquée par des échanges de prisonniers.

La Seconde guerre du Liban

Durant la Seconde guerre du Liban (12 juillet- 14 août 2006) Tsahal s’est battu contre le Hezbollah, l’organisation terroriste responsable de nombreuses attaques terroristes dans le monde. Les objectifs de cette guerre étaient de stopper les tirs de roquettes du Hezbollah vers les communautés du nord d’Israël et de libérer les deux soldats israéliens kidnappés par le Hezbollah le 12 juillet 2006. Le 14 août 2006, Tsahal a stoppé son offensive au Liban par ordre du gouvernement israélien, suite au vote du Conseil de sécurité de l'ONU pour l'adoption de la résolution 1701.

Aides humanitaires de Tsahal et Opération Bon Voisin

Au fil des années, Tsahal a envoyé plus de 25 délégations humanitaires à travers le monde pour apporter son aide lors de catastrophes naturelles. Par ailleurs, Tsahal n’a pas oublié les voisins d’Israël dans le besoin. En 2016, l’Opération Bon Voisin a officiellement vu le jour et a pour but d’apporter une aide médicale aux Syriens dans le besoin. Alors que l’aide de Tsahal a commencé avant la mise en place officielle de l'Opération Bon Voisin, la quantité de soins et de services fournis n'a cessé de croître.

Un officier de Tsahal tenant un enfant syrien

Ces missions, que ce soit à l'étranger ou à la frontière nord d'Israël, ont fourni à des milliers de personnes les soins médicaux dont ils avaient besoin. En plus du personnel médical professionnel, les missions d'aide humanitaire d'Israël comprenaient des professionnels de la recherche et du sauvetage qui ont pu aider à trouver des gens et sauver des vies.

Un patient syrien pris en ambulance pour être soigné dans le cadre de l’Opération Bon Voisin

Tsahal et technologie

Israël est appelée la “Start-up Nation” et dans cet esprit, Tsahal a réalisé d’importantes avancées technologiques qui ont amélioré la manière dont Tsahal défend Israël et ses citoyens.

En 2017, Tsahal a créé des lunettes de réalité virtuelle qui permettent aux soldats de découvrir visuellement différents types de munitions, les drones avec vision nocturne, les nouveaux véhicules blindés de transport de troupes, les programmes numériques de parachutes et les nouveaux véhicules sans pilote.

Un soldat utilisant des lunettes de réalité virtuelle pour s'informer sur différents types de munitions